Des inscriptions de 1792…

Sur le mur de notre jardin, face à l’église, des pierres gravées datant de 1792…
Vous y lirez des textes révolutionnaires, des maximes, et une chanson : “Le bon vin endort, au point du jour l’amour réveille” que les québecois connaissent encore. Elle a donné son nom à notre maison.

Comments are closed